Spécialiste en orthodontie et orthopédie dento-faciale 1989 de l’université Catholique de Louvain (UCL) (Belgique)
Chargé d’enseignement de 3ème cycle en orthodontie aux cliniques universitaires St. Luc de l’UCL.
Responsable de l’unité de l’orthodontie linguale dans le service d’orthodontie à l’hôpital Universitaire St. Luc de l’UCL.
Praticien hospitalier dans le service d’orthodontie aux cliniques universitaires St. Luc de l4UCL.
Membre de la société américaine d’orthodontie
Membre de la société européenne linguale
Membre de la société belge d’orthodontie

Les apnées du sommeil et le ronflement: Prise en charge orthodontique / chirurgie maxillo-faciale

La prise en charge orthodontique de l’apnée du sommeil et de ronflement nécessite l’utilisation de l’orthèse d’avancée mandibulaire (OAM) qui représente une alternative mécanique au traitement par CPAP. Il est adapté aux patients présentant des symptômes moins sévères et n’ayant pas un surpoids important, après avis d’un orthodontiste et d’un spécialiste du sommeil.
L’orthèse se présente comme un appareil dentaire, généralement en deux parties ajustées l’une sur le maxillaire supérieur, l’autre sur le maxillaire inférieur. Un système de petit levier relie l’une à l’autre les orthèses avec pour objectif d’avancer la mâchoire inférieure, de telle sorte que le massif de la langue soit poussé vers l’avant, dégageant le fond de la gorge et ouvrant les voies aériennes supérieures pour un meilleur passage de l’air. Il est recommandé d’utiliser des orthèses faites sur mesure. Un contrôle de l’efficacité du traitement par un enregistrement du sommeil est nécessaire pour adapter l’avancée de la mâchoire. Un suivi régulier tous les 6 mois chez un dentiste ou un orthodontiste formé à ce type de traitement est vivement conseillé.