Spécialiste qualifié en ODF
Ancien Attaché Consultant à l’hôpital Robert Debré
Président de la Société Francaise d’Orthodontie Pédiatrique

Evaluation d’une nouvelle approche anoetique de la reeducation de la deglutition

AIM: L’intérêt de ce travail est l’évaluation d’un dispositif d’éducation neuromusculaire passive pour la rééducation de la déglutition atypique.
MATERIALS AND METHODS: 48 patients, âgés de 5 à 16 ans (56% de filles), ont été inclus dans l’étude, ils présentent tous une déglutition atypique diagnostiquée (âge moyen est de10,8 ans). Le protocole de rééducation de la déglutition s’est déroulé sur 10 semaines et a consisté en un port d’un dispositif d’éducation neuromusculaire passive (Froggy Mouth®) 15 minutes par jour. Ce dispositif est de type bottom-up en modifiant les stimuli proprioceptifs de l’enfant,basé sur la déconnection de la syncinésie lèvre/langue et la détente labiale. Les patients seront revus en consultation après 5 semaines (T1) et 10 semaines pour une évaluation finale (T2). 7 patients ont été perdu de vue entre T0 et T1 et 1 entre T1 et T2.
Les analyses statistiques ont été conduites par le département de biostatistique du CHRU de Lille. Les données ont été saisies sur un tableur Excel (Microsoft®) puis importées dans le logiciel SAS, version 9.3 (SAS Institute Inc) pour l’analyse statistique.
RESULTS : À l’issue des 10 semaines de traitement , 20% des patients ne montrent pas de signes d’amélioration de la déglutition, 20% des patients ont compris la déglutition-mastication, mais n’ont pas acquis l’automatisme de la nouvelle posture (stade1) et 60% des patients ont acquis l’automatisme de la déglutition-mastication. Les patients présentant des habitudes néfastes ne sont significativement pas plus difficiles à rééduquer (p = 0,6663). Les patients présentant une ventilation mixte au début du traitement ne sont pas plus difficiles à rééduquer (p = 1).
CONCLUSIONS. Cette approche originale de la rééducation de la déglutition par un dispositif de type bottom-up passif avec un port limité à 15 minutes par jour montre un taux de réussite de 60% remarquable. Cette étude pilote devrait être prolongée afin d’évaluer les effets à long terme sur une population de patient plus importante.