Ancien Maître de Conférences des Universités
Ancien Chef de Département d’Orthopédie Dento-Faciale
Université Toulouse III
Membre titulaire de l’association française d’orthodontie (S.F.O.D.F). : depuis 1988
Membre du répertoire: depuis 2002
Membre titulaire du Collège européen d’orthodontie. (C.E.O.) depuis 1988
Membre de l’annuaire et responsable des relations internationales (PDG): 1993
Conseil français des orthodontistes: depuis 1996.
Rédacteur de la principale revue orthodontique française: La Revue d’Orthopédie Dento-faciale
Expert en Cour: Expert auprès de la Cour d’appel d’Agen: en Orthopédie Dento-Faciale, de 1989 à ce jour.
Consultant à la Cour pour les actions en justices
Consultant en Recherche: Responsable de la direction de la recherche: IA et céphalométrie tridimensionnelle
Departement de Recherche chez Carestream (Etats-Unis Rochester et France Paris)

BIOMÉTRIE PARAMÉTRIQUE 3D : L’AIDE À LA DESCRIPTION DE LA PATHOLOGIE, LA DÉTERMINATION DES OBJECTIFS ET L’ÉTABLISSEMENT DU PLAN DE TRAITEMENT

L’utilisation clinique majeure du cone beam en orthodontie est la description anatomique cranio-faciale, permettant l’appréciation quantifiée des dysmorphies (diagnostic) et de leur évolution (suivi de croissance et suivi thérapeutique). Ceci requiert un protocole systématique : sélection de landmarks osseux et dentaires, mesure d’un set de paramètres, traitement des données
L’analyse 3D doit pouvoir assurer une prise en compte complète de l’ensemble cranio-facial : les tissus dento-alvéolaires, basi-maxillaires et architecturaux/leurs régions postérieures, moyennes et antérieures /dans les trois sens de l’espace/ les «défauts d’asymétrie» et les «défauts hors asymétrie».
Le logiciel réalisé effectue d’une manière autonome la saisie des données, l’ensemble de l’analyse et il affiche en quelques secondes les propositions de diagnostic littéraire, séparément «hors asymétrie» et «d’asymétrie».
Nous décrirons successivement : les paramètres s’appuyant sur les points repères sus-définis, leur classification, le rapprochement des variables parentes et le libellé du diagnostic.
La présentation de cas cliniques complexes permet d’apprécier l’apport du logiciel au niveau diagnostic et plan de traitement : un diagnostic complet et quantifié là où les analyses conventionnelles n’apportaient rien (ex. sens transversal), un complément chiffré précisant les rapports inter-bases ou architecturaux, par exemple dans le sens antéro-postérieur, là où n’existent que des données alvéolo-dentaires (comme ANB).
L’analyse 3D apporte à elle seule la description complète de la situation clinique, se substituant aux documents conventionnels (panoramique, téléradiographie profil et tracé, status paro….) avec une précision inégalable.